Programme Concerté Maroc (PCM)
Article mis en ligne le 31 décembre 2010
dernière modification le 1er février 2017

Le Programme Concerté Maroc tire son origine du « temps du Maroc en France » organisé en 1999 et qui a vu s’animer partout dans le pays des milliers de manifestations qui ont montré la richesse de la coopération franco-marocaine. A cette occasion, la nécessité de mettre en place un « partenariat global » entre les deux pays a été entérinée par les deux gouvernements et au sein de ce partenariat, l’importance soulignée de développer et de consolider les coopérations entre les acteurs de la société civile des deux Etats. La recherche d’une meilleure articulation entre les programmes bilatéraux et les nombreuses initiatives multilatérales a constitué une préoccupation forte des acteurs institutionnels et non gouvernementaux intervenant au Maroc dans le cadre des réformes engagées par le Royaume.

C’est l’ensemble de ces préoccupations qui a donné naissance au projet d’un Programme Concerté multi-acteurs franco-marocain s’inscrivant dans le cadre d’une nouvelle contractualisation entre les pouvoirs publics français et les acteurs non gouvernementaux. Ainsi a été lancé la première phase du Programme Concerté Maroc (PCM I), programme qui a réuni en son sein 19 organisations françaises, trente-six organisations marocaines et le Ministère des Affaires étrangères français entre 2002 à 2005. Une deuxième phase du PCM, le PCM II, a été mise en place entre 2006 et 2010.

L’objectif du Programme Concerté Maroc est de contribuer par une stratégie concertée entre associations françaises et marocaines, en partenariat avec leurs pouvoirs publics, à une plus grande implication des jeunes dans la société marocaine.
L’accompagnement de l’implication de la jeunesse marocaine au sein de sa société s’opérera dans 4 champs d’intervention reconnus comme prioritaires :
- l’éducation et animation
- l’économie sociale et solidaire
- la citoyenneté et l’accès aux droits
- la formation et l’insertion professionnelle